La Chapelle



Située sur le parcours de l'antique chaussée dans l'ancien parc du château de verdure de Ferfay
en suivant le chemin dans la direction d'Ames ou d'Amettes.
On est frappé par une belle construction Votice : le mausolée funéraire de l'ex-famille seigneuriale
et ses descendants : les d'HINIISDAËL.

Ce monumental édifice fut construit en 1826 par le comte Joachim et sa femme la comtesse
née Mélanie de Villeneue-Tourotte.

Cette somptueuse chapelle renferme une crypte où se trouve le caveau des membres de cette maison.
Ce monument édifié en pierres de Soignies est de style néoclassique,
avec une alliance réussie des styles grec et roman.
L'ensemble est d'une très belle facture : digne, somptueux et monumental.
En guise de clocher, cette construction est surmontée d'une tour rectangulaire tronquée, se terminant par une lanterne des morts, à six petites fenêtres, formant comme des abat-sons,
le tout coiffé d'un élégant petit dôme.

Une avancée s'appuie sur une façade en fronton grec des plus classiques.
Tout cet ensemble est soutenu par une arcade plein cintre, donnant naissance à un large perron.
On y accède par un escalier, aboutissant à un palier, sur lequel s'ouvre une double porte en chêne admirablement sculptée.

De chaque côté de l'entrée sont situées, dans des niches en demi-cintre, deux gracieuses et très belles statues renaissance, représentant Sainte Mélanie à droite et Saint Joachim,
en souvenir des bâtisseurs de cette chapelle.
Le vaisseau de la nef unique est éclairé par six baies : trois d'un côté et trois de l'autre,
au cintre de même style néo-classique.
Une grille de fer forgé, de la même facture que le tout, en clôture l'accès.
Dès la porte franchie, l'on se trouve de plein pied dans la nef, aux parfaites voûtes romanes,
soutenues par des demi-colonnes de ce style, aux chapiteaux artistement sculptés defleurs en bouquets.

Chapelle Sainte Mélanie
chapelle
Page suivante
chapelle1


 Accueil  |  Mairie  |  Associations  |  Liens  |  Contacts  |  Plan d'accès
Tous droits réservés
Toute reproduction et/ou diffusion, même partielle,
 est strictement interdite.
cwp